Les 10 drames d’une blogueuse débutante

Petite mise au point (j’aime pas le mot disclaimer, désolée) : ceci est un article humoristique, qui se veut léger, et ne doit en aucun cas être pris comme un cahier de doléance des blogueuses. Je parle en tant que Juliette, fille de 17 ans qui tente de bloguer, et pas représentante internationale de la team ultra select des blogueuses ;)

1) Avoir irrésistiblement envie de tester de nouveaux produits et se l’interdire parce qu’on est contre la consommation pour la consommation.

2) Écrire dans le vide et en être heureuse : « J’ai eu 22 visites aujourd’hui ! Vingt-deux ! C’est pas génial, ça ?  » ^^

3) Ne rien comprendre aux codes CSS, HTML et autres subtilités pas si subtiles : « Euuuuh… Quelqu’un saurait télécharger le plugin Cookie Notice ? Oui, j’ai regardé 10 tutos. Non, ben non, ça marche pas, j’comprends pas. »

4) Frôler le fangirling assez souvent : « Oooooh qu’elle est belle ! », « Ah mais ouiiiiii, j’avais pas abordé la question sous cet angle-là, c’est énorme, cette fille est un génie ! », « Waaaa ce design… », « Mais comment ils font pour écrire aussi bien/prendre d’aussi belles photos ?? »

5) Se poser trop de questions : « Mais si j’écris ça, les gens vont me trouver relou et vont pas aimer… », « Écoute ma chérie, c’est ta différence qui fait ta force, impose-toi », « Aaaaaaaaaaaah« , « Tu crois que j’écris pas un peu de manière chiante ? », « Mais comment faire pour que mes articles soient plus couuuuuurts ? », « Mais moi je les aime bien mes articles, pourquoi elle me dit qu’ils sont trop longs ? », « Tu crois que je me rends pas accessible ? », « Tu crois que je suis faite pour avoir un blog ? »

6) Avoir un fichu caractère et se sentir parfois un peu égocentrique : « CROTTE, c’est MON blog, je fais ce que je veux, d’abord ! »

 7) Ne plus savoir où donner de la tête tant les possibilités de création sont vastes : blog ? primauté du texte ? de la photo ? articles culture, beauté, humeur ? qu’apporter de nouveau ? écrire des textes plus littéraires ? travailler plus la photo ? développer plus le format vidéo ? faire des vidéos contemplatives ? plus de vidéos de danse ?

8) Regarder les élèves de son lycée comme une parano en se demandant si machine connaît le blog, ou si machin a vu tel article : « Si si, je te jure, elle connaît mon blog. Mais si c’est pas possible autrement, y a une vue sur cet article, une vue sur mon image de profil, et il n’y a eu qu’un seul visiteur à ce moment-là, à tous les coups c’est elle. Ooooh, mais comment je vais faiiiiiiire ? »

9) Croire encore aux petits poneys jaunes arc-en-ciel : « Mais… Pourquoi tout le monde clashe cette fille ? Ils sont pas tous gentils et ouverts dans la blogosphère ? Ah mais en fait elle dit un peu tout et son contraire juste pour faire des vues et du fric ? Ah… Mais euh… Ça se défend non ? Enfin j’aime pas trop clasher les gens. Ouais mais c’est pas honnête ce qu’elle fait, quand même, oh ! »

10) Avoir un tantinet du mal à être comprise par son entourage : « Mais si Maman, je te jure que je bossais… Oui, ben oui, j’ai passé trois heures à écrire des articles au lieu de faire mes DM de philo et de litté… Mais… C’est important pour moi… Ben si c’est du travail Maman, c’est juste la définition du travail dans notre société qui est erronée… :D »

Et vous, quels sont les petits drames et les petits défauts que vous aimez tourner en dérision ?

Bisous

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités