D’accord mais… POURQUOI « Colombines » ??

Parfois on ne sait d’avance pas comment se positionner par rapport à une situation. Ou une absence de situation. Ou une éventualité de situation. Ou le fait qu’on envisage cette éventualité de situation et qu’éventuellement il faudrait qu’on y réagisse et donc que ça crée une situation en elle-même et une réaction en elle-même, et donc qu’il faut réagir à ça et AAAAAAAAAAAAH.

Bon.

C’était un peu comme ça quand je pensais au fait que des gens de mon lycée ou de ma classe puissent découvrir le blog.

It happened !

Et ils ont dit : « Ton blog il est TROP cool » ou « Hum, il est pas trop mal ton blog » et aussi « Ah ouais au fait, j’ai vu ton blog, c’est cool, mais j’ai pas compris, POURQUOI Colombines ? J’ai lu le premier article d’explication mais j’ai pas compris ».

Flûte de zut de crouq de loupe à ressorts.

Donc, Colombines PARCE QUE :

+ Co-lombines : on aurait pu être deux rédactrices ou plus, et que les projets de groupes c’est cool (même si je vous vois grimacer, ceux qui me connaissent, vous savez que je suis casse-pompons pour les travaux de groupe). Et un blog c’est un rédacteur et des lecteurs, donc un groupe, une interaction, une com-munication (cum, latin, avec, CQFD). (Je vous jure que c’est pas de l’agressivité. C’est de l’électron libre, c’est pas pareil :p).

+ Colombes-ines : la paix, l’espoir, la beauté, la légèreté, la messagère, la nature, mon amour pour les symboles, … ♥

+ Colombe-« in » : non, ça on oublie, je m’en fiche d’être « in ». J’en ai plus rien à cirer. Le mot même m’insupporte. Si on le disait en occitan, guatémaltèque ou danois ça ferait pas pareil, donc je ne m’étendrai pas sur le sujet mais…

+ Colombine-S : j’avais besoin du pluriel. Esthétiquement, symboliquement. Peut-être pour exprimer ma schizophrénie non-décelée. Mais j’aime à croire que le sens de toute production, de toute action est multiple, du fait par exemple de la confrontation à un public.

+ Colombines : j’aime bien les masques. Enfin disons que je suis naturellement portée vers le caché, le secret, le voile, le clair-obscur, la profondeur, … Et le déguisement, l’élégance, le costume, l’apparence, … Et Venise. Que je ne connais pas. L’image de Venise. La Colombine.

+ ColombinEs : et là… Et là je m’interroge. Pourquoi le féminin ? Pourquoi me suis-je d’abord dirigée vers le féminin ? Vers les activités dites féminines telles que le maquillage, la mode, le soin du corps ? Maintenant que mes articles sont moins genrés si on peut dire, moins dirigés vers un certain public plutôt féminin, je me dis que le nom du blog peut entraîner le rejet d’un public masculin. Ce qui est loin d’être ma volonté ! Alors je ne sais pas. Peut-être qu’on pourrait dire qu’une grande partie de mon public étant féminine, on va faire l’accord à la majorité féminine, pour une fois. Donne-moi ton avis, toi être humain genré qui vit dans une société genrée et patriarcale. Je veux connaître ton avis, ton ressenti. J’en ai besoin.

Voilà les raisons qui m’ont poussée à appeler le blog « Colombines », j’espère vous avoir éclairés ! Au passage, le sous-titre du blog a changé, j’avais envie d’une phrase en français, plus axée sur la volonté et moins sur savoir qui on est et qui on paraît être.

Ce n’était pas un article passionnant il me semble, mais il était nécessaire d’éclaircir tout ça. Si d’autres choses ne sont pas limpides, faites-le moi savoir ! A bientôt les amis :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités